« Oui je ferai un gouvernement d’union nationale». Marine Le Pen à Saint-Chamond (Loire)

« Oui je ferai un gouvernement d'union nationale. Il n'y a pas de droite, il n'y a pas de gauche, il n'y a que la France ». Marine Le Pen à Saint-Chamond (Loire)

Réunion en petit comité ce jeudi autour du candidat et tête de liste aux régionales Auvergne-Rhône-Alpes, Andréa Kotarac au côté d’Isabelle Surply, conseillère régionale sortante.

Les volets du château tentent de minimiser plusieurs cris d’oiseaux. Si le service de sécurité est tendu, la conférence de presse se déroule comme prévu.

Marine le Pen est sollicitée par les journalistes présents sur les noms pour son futur gouvernement. Elle confirme et annonce qu’il n’y a plus de droite, plus de gauche, mais il n’y a que la France.

Ce jeudi 3 juin, Marine le Pen était de passage dans la cité couramiaude, au château de Jarez, à Saint-Chamond dans la Loire. La présidente du Rassemblement National a créée la surprise lors d’une visite divulguée en début de semaine par l’équipe de campagne régionale. Sa venue coïncide avec son soutien pour la candidature d’Andréa Kotarac tête de liste pour la région et Isabelle Surply conseillère régionale sortante.

Marine Le Pen lors de la conférence de presse à Saint-Chamond, jeudi 3 juin 2021 – Photo Gilles Charles / ITW

Il a été question des élections départementales en deux mots

Entre ses soutiens venus l’acclamer et les jeunes des cités de l’agglomération stéphanoise, il régnait une curieuse atmosphère. L’ombre d’une hypothétique guerre civile revient à la charge d’après quelques personnes présentes sur place. Le dialogue entre les opposants et les soutiens à la venue de Marine le Pen est impossible.

Les positions affirmées de la présidente du RN sont connues. Marine le Pen se voit déjà en 2022, présidente de la République en succession à Emmanuel Macron. Elle demande à ses électeurs de lui donner des régions RN sur lesquelles s’appuyer une fois à l’Élysée.

Un ancien de la France Insoumise tête de liste du Rassemblement National en AURA

Andréa Kotarac a été désigné candidat du Rassemblement National (RN, ex-Front National). Le Lyonnais, issu de La France Insoumise, doit faire oublier lors de ces élections régionales les faibles scores du parti de Marine Le Pen aux récentes élections municipales et métropolitaines de Lyon en 2020. Et légitimer par la même occasion son ascension express au sein de son nouveau parti.

Laurent Wauquiez toujours favori dans les sondages en Auvergne Rhône-Alpes

Élections régionales 2021 : candidats, dernières actus et résultat des sondages (linternaute.com)

Auvergne-Rhône-Alpes | Candidats aux élections régionales
▪️ Najat Vallaud-Belkacem | L’alternative
▪️ Andréa Kotarac | Une région qui vous protège
▪️ Bruno Bonnell | #AURALP
▪️ Cécile Cukierman | Ensemble pour notre région
▪️ Fabienne Grébert | L’Écologie, c’est possible !
▪️ Chantal Gomez | Faire entendre le camp des travailleurs
▪️ Farid Omeir | Agir pour ne plus subir

image_pdfimage_print