Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond et Stéphanie Calaciura en campagne dans la Loire

Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond et Stéphanie Calaciura en campagne dans la Loire

Questions rédigées par Patrick Françon et Jérôme Sagnard, à retrouver également sur les sites GillesCharles.fr et Lepetitfurnia.

Dans le canton de Saint-Chamond en 2015, Solange Berlier et Hervé Reynaud (LR) sont élus avec 65,75 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 42,6 % (6 753 voix pour 11 534 votants et 27 077 inscrits).

Au niveau social, quels seront vos priorités (RSA, Autonomie) pour le prochain mandat ?

Le Département fait énormément pour le secteur social au sens général. Sur un budget global de 829 millions d’euros, 461 millions sont consacrés aux solidarités humaines. Soit 65% du budget de fonctionnement.

Cela englobe l’autonomie, l’enfance et la famille, l’insertion, l’action sociale, le handicap, la santé… A chaque étape de sa vie un habitant du département aura besoin et accès aux prestations du Département. C’est donc un secteur primordial pour accompagner nos citoyens.

Toutefois cela n’implique pas de faire n’importe quoi et il est nécessaire que les aides soient accordées aux personnes qui en ont besoins. C’est pourquoi nous allons nous attacher à traquer les fraudeurs qui parfois cherchent à profiter indument des aides.

Sur le prochain mandat nous souhaitons maintenir la prise en charge des transports des enfants handicapés, renforcer notre politique pour le maintien des personnes âgées à domicile, et l’hébergement des personnes handicapées, mettre en accessibilité́ et réaménagement des écoles communales, moderniser nos EHPAD, rénover les logements d’accueils pour les seniors et reconduire le partenariat « Logement adapté à la perte d’autonomie », pérenniser la plateforme « Aider nos anciens ».

Avec près de 60-70% du budget consacré au social, quelles seront les autres priorités propres que vous souhaitez mettre en avant ?

Les domaines de compétences du Département sont très nombreux et variés.

Cela va du social, en effet, aux infrastructures, de la culture au numérique, mais concerne aussi l’environnement et le cadre de vie, ou encore l’éducation et la jeunesse

Toutes ces compétences sont importantes.

Mais nous souhaitons avant tout que le canton de Saint-Chamond L’Horme et ses habitants puissent bénéficier des aides du Département. Par exemple nous seront actifs en ce qui concerne les subventions apportées aux associations, car cela est très important et constitue un soutien essentiel dans la vie de nos structures associatives. L’aide aux projets d’équipement est également une de nos priorités. Rénover les espaces publics, construire des équipements structurants, permet à tous de bénéficier de conditions de vie améliorées et d’accès à des services de tous les jours.

Quelles seront vos intentions en matière éducative (projets, équipements) ?

Le secteur de l’éducation fait partie des compétences du Département.  22,9 millions d’euros sont consacrés chaque année à l’éducation et à la jeunesse.
Nous souhaitons poursuivre dans cette voie et amplifier nos actions.

Ces dernières années nous avons par exemple rénovés 7 collèges publics ou privés pour 32 millions d’euros, créé le foyer et mis en accessibilité́ le collège P. Joannon, nous avons également réalisé la mise en accessibilité́ du collège J Rostand et la rénovation de sa cantine, créé le projet « Lab » des nouveaux usages numériques au Collège E. Richard, …

En termes d’actions futures, nous allons par exemple doubler le nombre d’élèves boursiers, poursuivre la rénovation et l’équipement des Collèges aussi bien publics que privés, équiper un maximum d’élèves d’outils numériques, développer plus de bio dans les cantines.

Le projet de mutualisation Loire Haute-Loire sera-t-il pérennisé voire amplifié ? si oui sur quels thèmes ?

Oui le projet sera pérennisé et amplifié. Ces actions de mutualisation avec d’autres départements sont l’occasion d’échanges d’expériences et gages d’efficacité notamment concernant nos Services d’Incendie et de Secours par exemple.

Avez-vous été surpris par le non versement de la prime COVID au personnel du Conseil départemental cette dernière année ?

De nombreuses collectivités ont souhaité remercier l’engagement des personnels pendant la crise sanitaire. Et cela est tout à fait compréhensible au vue de l’engagement qui a été le leur.

Au niveau du Département de la Loire nous nous sommes interrogés sur la meilleure façon de remercier cet engagement. Nous aurions pu également faire ce choix d’un versement en une fois d’une prime. Mais cela n’aurait été qu’une action éphémère.

Nous avons souhaité alors aller plus loin dans notre réflexion et notre démarcher et avoir une véritable action de revalorisation sur le long terme des rémunérations des personnels et de la reconnaissance de leurs statuts.

Quelles compétences n’aimeriez-vous ne pas perdre au Conseil départemental ?

A vrai dire aucune. Comme je vous le disais, les compétences du département sont nombreuses et variées. Et il intervient à chaque étape de la vie de nos habitants, en leur apportant aides financières, accompagnement social, en améliorant leur cadre de vie, en prenant soins de l’éducation des jeunes tout comme de l’accompagnement de nos séniors. Aussi je ne souhaite pas que ces domaines d’actions puissent être retirés au département car je suis fier de cette action au quotidien au service de toutes et tous.

Il est certain que le Département et ses cantons sont la collectivité de proximité par excellence.

Ne craignez-vous pas que ces élections départementales soient éclipsées par les enjeux des élections régionales ?

La participation de tous est un enjeu démocratique fort et tout est mis en œuvre pour garantir la plus parfaite protection des citoyens qui pourront venir voter dans le cadre sanitaire le plus sécurisé qui soit.

Ensuite, effectivement, l’enjeu donné aux élections régionales, et le traitement trop politicien de certains médias pour ce scrutin, peuvent faire craindre un moindre intéressement aux élections départementales.

Toutefois il est primordial que les électeurs viennent voter pour les élections départementales car il s’agit d’élections locales, où ils connaissent leurs élus. Ces élections les concernent en premier lieu, dans leur vie quotidienne et pour lesquelles ils peuvent voir l’implication sur leur vie de tous les jours.

Les remplaçants sont Solange Berlier et Julien Vassal


Candidats aux élections départementales 2021 sur le canton de Saint-Chamond
▪️ Isabelle Surply & Raphaël Baccaglioni (RN)
▪️ Carmen Montet (LFI) & Romain Pipier (DVG)
▪️ Jean Minnaert & Patricia Simonin-Chaillot (EELV)

image_pdfimage_print

Journaliste ITW correspondant Auvergne-Rhône-Alpes